22 juin 2016

Naxos

Grèce 2016-7



21 juin : nous quittons le mouillage de Miso (Rinia). 

Route au moteur pendant 2 petites heures sans vent, puis le meltem se lève à 11 h et nous pousse grand largue à 6,5 nœuds vers le port de Naxos. 


Naxos-Port

L'atterrissage sur Naxos est agité : beaucoup de vent à l'entrée nord du canal entre Naxos et Paros. Je tente un mouillage dans la zone de Vrakos, au pied de l'arche du temple inachevé d'Apollon, sous les indications des garde-côtes présents sur le quai.   

Au pied de l'arche de marbre
L'espace est étroit, limité par des câbles sous-marins et un autre bateau ancré au milieu, et le vent de plus de 20 nœuds rend les manœuvres difficiles. Le fond ne tient pas malgré deux tentatives et je préfère ressortir de là. Nous mouillons près de l'entrée du port par 3 m de sable de bonne tenue, en nous demandant combien de temps on nous y supportera, vu ma documentation signalant un chef de port irascible et "tyrannique". 
 
Mouillages 1 et 2
Mouillage devant le port et la citadelle
En effet, nous avons à peine le temps de déjeuner qu'un semi-rigide du port vient nous demander de partir : nous gênerions la sortie... mais il y a de la place au port ! Déclinant l'offre à peine déguisée, nous déplaçons le mouillage dans une petite baie au sud du port, par 5 m de fond excellent. 

 
Mouillage 3


Prokopios

Mais le vent est à 25 nœuds et la zone est mal protégée, intenable pour la nuit. Nous émigrons donc pour le 4ème mouillage de la journée vers l'immense baie de Prokopios, à une demi-heure au sud. Nous jetons l'ancre par 5 m de fond de sable dans un abri parfait, à part les relents d'un gisement de soufre juste à notre vent. 

Mouillage 4
Prokopios, au pied d'une sympathique taverna



22 juin : pour visiter la ville de Naxos, il faut débarquer au petit port d'Agia Anna, à presque un mille au sud de notre mouillage. Nous y prenons un bus qui nous amène à la cité en un quart d'heure.









La citadelle vénitienne du XIIIème siècle domine le port. Il en reste quelques fortifications et un dédale de rues piétonnes au charme fou. 


 
  
Une église catholique, en marbre massif

Plusieurs musées retracent l'histoire de la cité, mais à notre déception le Musée Archéologique principal est fermé ce jour-là. 
 

Le Musée des Antiquités grecques

  
De magnifiques pièces d'art byzantin
  
Terrasse ouvrant sur la côte nord


    
A la turque... avec vue sur mer !

Maison della Rocca 


Demeure de la famille de la Roche-Barozzi, lignée d'origine française établie à Naxos depuis la Quatrième Croisade.


Dans chaque pièce, une trappe vers un souterrain pour fuite en cas d'attaque
   
Du balcon, vue sur la ville et le port, Paros en arrière-plan
 La ville ancienne abrite aussi un petit théâtre de plein air et des boutiques d'artisanat local où l'accueil est on ne peut plus sympathique. 

Théâtre de plein air
 Sur le port se trouve un magasin de gastronomie en produits locaux où nous avons trouvé des trésors, de quoi nous régaler les jours suivants. Naxos est un lieu superbe et plein de ressources.

Tavernas sur le port
Il y a deux supérettes à Agia Anna où nous complétons l'avitaillement avant de regagner le bateau. Contre le vent qui s'est levé, le long trajet en annexe est quelque peu arrosé !
  


Suite du parcours ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires ici