12 avril 2017

Tour de Majorque

Quatre escales sur Majorque et un détour par Cabrera
10 avril : après une petite heure au moteur, un petit vent de nord-ouest de 6 nœuds nous pousse au largue entre 3 et 5 nœuds, suivant les courants variables et souvent contraires. 








Pollensa :

Fraîchissement sous le vent du cap Formentor : nous entrons à bonne vitesse dans l'immense baie de Pollensa pour mouiller devant la digue du port par 3m de fond de vase de très bonne tenue. La traversée totalise 35 milles.

Mouillage à Pollensa
Le temps s'est bien réchauffé : il y a davantage de fréquentation sur les plages et les terrasses de café autour du luxueux Royal Club Nautico. Nous pouvons enfin refaire un avitaillement complet dans un grand supermarché à deux pas du ponton pour annexes.




Port Colom :

11 avril : cabotage le long de la côte est de Majorque par vent d'est de 4 à 8 nœuds, et jusqu'à 12 nœuds en nous éloignant de la côte.

Il nous faut la journée pour parcourir les 48 milles jusqu'à Port Colom, baie complètement abritée et encombrée de dizaines de bateaux sur corps-mort.

Après les admonestations d'un préposé de la capitainerie, nous jetons l'ancre à l'est de la baie près de l'entrée, par 4m de fond de sable.



Mouillage à Port Colom





Suite du parcours ici

Palma de Mallorca :

13 avril : 29 nautiques de Cabrera à Palma, toujours sans vent et donc au moteur jusqu'à midi, puis sous voiles par 7 nœuds au largue pour la dernière heure. Mouillage par 5m devant l'entrée du port de Portals, au sud de Palma, le plus luxueux de la capitale des Baléares, où les voitures sont aussi coûteuses que les yachts ! Notre annexe est cependant accueillie gratuitement pour la journée.

Route directe pour Palma
Mouillage à Portals




14 avril :  journée consacrée à la visite de Palma que nous rejoignons en taxi par égard au handicap du capitaine. La ville cosmopolite est très fréquentée en ce week-end pascal, les terrasses du centre historique autour de la monumentale cathédrale affichent complet.





Un peu de calme et de fraîcheur dans le Musée du Palais Royal qui offre une très riche collection de tapisseries.



Porto Soller :

15 avril : pour rejoindre Porto Soller, il faut contourner la pointe sud-ouest de Majorque en empruntant la passe de Dragonera. Rien de particulièrement difficile, en étant attentif aux hauts-fonds et au trafic local. Nous faisons route alternativement au moteur et sous voiles par un temps couvert, jusqu'à l'entrée de Porto Soller où nous mouillons au fond de la baie par 3m de bonne tenue.

Contournement sud-ouest de Majorque
Mouillage à Porto Soller
L'endroit est complètement abrité et entouré de hauts reliefs : on se croirait sur un lac de montagne.




16 avril : on ne peut manquer l'excursion par le petit tramway qui monte vers le village de Soller à travers les orangeraies et les ruisseaux de montagne. La gare du train pour Palma abrite un petit musée de reproductions de Joàn Mirò et de céramiques originales de Picasso, avec des photographies des deux monstres sacrés lors de leurs séjours ici et ailleurs. La foule est dense en ce dimanche de Pâques dans la vaste église et dans les ruelles où se succèdent les boutiques d'artisanat et de produits locaux.





C'est notre dernière étape sur Majorque et aux Baléares. Après un bon avitaillement à Porto Soller, nous embarquons pour la traversée du retour.

A suivre ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires ici